Ferrari_Roma
Ferrari_Roma

Ferrari: Dolce Vita à Rome

09. 01. 20.

Ferrari: Dolce Vita à Rome

La nouvelle Ferrari Roma élargit la gamme GT du constructeur

Pas moins de cinq nouveautés ont été présentées en 2019 par Ferrari. La dernière en date est la Ferrari Roma, qui marque une certaine rupture dans la gamme et un retour aux sources, sans pour autant faire l'impasse sur la modernité.

 

Avec son style épuré et des proportions harmonieuses, la Roma s'inscrit dans le sillage des coupés GT anglais actuels, Aston Martin Vantage, Jaguar F-Type ou McLaren GT. Alors que prises d'air béantes, béquets, flaps mobiles et autres appendices aérodynamiques étaient vendus comme profitables aux performances par les ingénieurs italiens sur d'autres modèles, ici la sobriété prime. La Roma rappelle sans ambages ses illustres aïeules, 250 GT Berlinetta en tête. 

Ferrari_Roma
Ferrari_Roma
Ferrari_Roma

Toujours dans l'esprit des productions des années 50-60, la Roma adopte une architecture de coupé deux places à moteur avant. S'intercalant, d'un point de vue puissance, entre la GTC4 Lusso T et son pendant V12, la Roma adopte une évolution du V8 biturbo maison maintes fois récompensé. Ce bloc développe 620 ch et 760 Nm de couple et s'accouple à une boîte de vitesses double embrayage à 8 rapports dérivée de la SF90 Stradale. Parmi les raffinements technologiques, notons l'adoption d'un capteur de régime de turbine afin d'optimiser la suralimentation pour éradiquer le turbo-lag ainsi qu'un filtre à particules essence afin de se conformer aux normes Euro6d.

Ferrari_Roma

Destinée à une utilisation quotidienne, la Ferrari Roma embarque une kyrielle d'assistances à la conduite telles que le régulateur de vitesse adaptatif, le freinage d'urgence autonome, la détection d'angle mort ou la caméra de visualisation surround.

 


Les sensations de conduite, ADN d'une Ferrari, ne sont pas ignorées. La Roma embarque le Side Slip Control de sixième génération qui intègre tous les systèmes électroniques de gestion châssis de la marque dont le Ferrari Dynamic Enhancer. Ces fonctions se gèrent au moyen du Manettino à 5 positions, y compris un mode Race inédit pour un modèle GT de la marque.

A l'intérieur, Ferrari fait évoluer le concept de "Dual Cockpit" qui donne l'impression au conducteur et au passager d'être à bord d'une barquette de course avec deux cellules clairement séparées. Fini le "tout pour le pilote", le passager aussi est impliqué dans l'expérience de conduite, notamment au moyen d'un écran qui lui est dédié et au moyen duquel il peut agir sur l'audio, le GPS ou la climatisation. L'interface est désormais entièrement numérique au moyen d'un écran de 16 pouces face au conducteur.

Ferrari_Roma

Les fonctions secondaires sont regroupées sur un écran tactile de 8,4 pouces logé sur la console centrale entre les occupants.
Autre clin d'œil au passé, le sélecteur de boîte rappelle les fameuses grilles métalliques en H d'autrefois.

 

La Ferrari Roma fera ses débuts publics lors du GIMS 2020.

Données techniques

Engine type
V8 - 90° biturbo
Displacement
3855 cc
Max. power output
456 kW (620 hp) at 5750 - 7500 rpm
Max. torque
760 Nm at 3000 - 5750 rpm
Transmission and gearbox
8-speed F1 dual-clutch gearbox
0-100 km/h
3.4 s
0-200 km/h
9.3 s
Max. speed
> 320 km/h